La voiture électrique : est-ce vraiment une bonne idée ?

La voiture électrique ; avec des publicités qui vantent un véhicule « zéro émissions », qui font allumer tous les voyants de culpabilité chez le téléspectateur moyen conducteur d’un véhicule thermique… Et comment pourrait-il en être autrement avec des encouragements gouvernementaux, soutenus par des primes à la conversion… Sauf que, en matière d’émissions carbone, la voiture électrique n’est pas si verte ! Décryptage.

Photo by Andrew Roberts on Unsplash

Production d’une voiture électrique

Nous allons réaliser une analyse comparative entre le cycle de vie d’une voiture thermique et celui d’une voiture électrique. Globalement l’impact carbone de la production de ces deux voitures est le même (sera considéré 10 TCO2eq) ; la batterie mise à part ! Et c’est ici que les choses commencent à devenir intéressantes ; intéressons-nous à l’impact environnemental de la production et de l’utilisation ces batteries ?

Production des batteries

Une étude évalue la quantité de GES émise par kWh de batterie à 175 kg [1]. La capacité d’une batterie d’une Renault ZOE est de 52 kWh soit 9,1T de CO2, celle d’une Tesla Model 3 est en moyenne de 64 kWh soit 11,2T. A titre de comparaison il faudrait, en moyenne, parcourir 61 728 km avec une voiture thermique pour émettre cette quantité de GES.

Utilisation des batteries

Nous avons de la chance d’être en France ! Grâce au nucléaire notre électricité est une des moins émettrices de CO2 au monde. Alors oui, le nucléaire pose d’autres questions mais ce n’est pas le sujet de cet article. Donc en France on émet en moyenne 58 gCO2eq/kWh produit, mais chez nos voisins européens, du fait de l’utilisation d’énergies fossiles le bilan est nettement supérieur, 265 gCO2eq/kWh en Espagne, 440gCO2eq/kWh en Allemagne et jusque 773 gCO2eq/kWh en Pologne [2].

Une voiture électrique consomme en moyenne 10kWh au 100km parcourus et émet donc, selon les pays :

  • En France : 0,58 kgCO2eq/100km
  • En Espagne : 2,65 kgCO2eq/100km
  • En Allemagne : 4,40 kgCO2eq/100km
  • En Pologne 7,73 kgCO2eq/100km

A titre de comparaison un voiture thermique émet en moyenne 16,20 kgCO2eq/100km, la voiture électrique émet donc moins à l’usage mais il est faux de dire qu’elle n’émet pas de gaz à effet de serre car elle consomme de l’énergie qui n’est pas neutre en carbone.

Durée de vie des batteries

La durée de vie d’une batterie est estimée à 5 ans [3], ce qui signifie que, tous les 5 ans, il faudra ré-imputer la quantité de GES émise par la production de la batterie.

Utilisation voiture en France

Pour comparer l’impact d’une voiture électrique versus une voiture thermique il nous manque deux données, à savoir, le nombre de kilomètres moyens parcouru par an en France (13 117 km [4]) et la durée de vie d’une voiture (sera estimée à 15,2 ans soit 200 000 km à raison de 13 117 km /an).

Comparaison voiture électrique & voiture thermique

En France, du fait de l’emploi d’énergie nucléaire faiblement carbonée, le bilan des émissions de GES d’une voiture électrique est plus faible qu’une voiture thermique (10% de différence environ). Cependant il manque la prise en compte du recyclage de la batterie car aucune étude ne donne de chiffre précis à ce sujet (si quelqu’un dispose d’études qu’il n’hésite pas à me les communiquer), de l’utilisation des terres rares… La production des batteries étant un scandale écologique en soit [5]. A partir d’une production d’électricité ayant une intensité carbone supérieure à 2,82 gCO2eq/kWh, la voiture électrique devient plus polluante qu’une voiture thermique (cas de plus de la moitié des pays européens) !

Conclusion

En conclusion la différence d’émissions entre une voiture thermique et électrique sur l’ensemble de leurs durées de vie n’est pas énorme (et se réduira encore lorsque l’on imputera les GES émis par le recyclage des batteries). Le meilleur moyen pour limiter vos émissions ? Gardez votre voiture, la production d’un nouveau véhicule est bien souvent plus impactant pour l’environnement que son utilisation. Plus vous garderez longtemps votre véhicule plus la quantité de GES nécessaire à sa production pourront être étalés sur une longue période !

About the author

En essayant de comprendre mon impact sur le réchauffement climatique, je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup d'informations contradictoires sur le net. J'essaie via ce site d'éclaircir les sujets auxquels je me suis intéressé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/20/d374813646/htdocs/ledeclic/blog/wp-content/plugins/wp-mystat/lib/mystat.class.php on line 1252